Clémence Mortemard, Bien-être ou ne pas être

La Guyane est une terre de vie. Logée dans le poumon du monde, elle suscite les passions les plus grandes depuis toujours et génère dans le coeur de ses habitants un attachement profond pour ses valeurs séculaires.

Clémence a choisi d’exercer sa vocation de masseuse bien-être sur la terre qui l’a vue grandir. Hommes et bêtes passent entre ses doigts experts et en ressortent apaisés, fortifiés. Le chemin qui l’a amené à sa profession de masseuse n’est pas conventionnel, bien au contraire. Il est guidé par un besoin d’humanité toujours plus grand et elle nous le raconte ici.

SHOUT OUTS : Clémence, comment as-tu compris ta vocation ?

Clémence : Bonjour Shout Outs ! Avant tout merci pour le formidable travail de mise en avant des jeunes entrepreneurs et artisans de Guyane , c’est un beau projet qui nous met du baume au cœur .

Pour résumer, mon parcours a été hétéroclite et riche en expériences diverses dans plusieurs domaines. Lorsque je suis partie à Montréal pour mes études je n’avais aucune idée du chemin que j’aurais parcouru presque 8 ans plus tard ! J’ai commencé par du commerce à HEC Montréal, autant dire qu’on est loin de mes activités d’aujourd’hui liées à la santé !
J’ai compris ma vocation grâce à mon frère aîné et à sa femme , qui m’ont littéralement ouvert les yeux sur mon mal-être dans un domaine qui ne me passionnait pas. Et à la question : « Qu’est-ce que tu aimes ? Que veux tu réellement faire de ta vie ? », la réponse était évidente : je veux masser, prendre soin des autres physiquement et émotionnellement.
J’ai donc commencé avec l’école Kiné-Concept Montréal par un diplôme en massage Suédois, puis en Masso-Kinésithérapie, 4 mois de formation en Shiatsu Do pour lequel je continuerai à me former, et un Certificat pour le massage adapté à la femme enceinte ( idée inspirée par ma belle sœur qui me réclamait des soins pendant sa grossesse!) .
Cette expérience a Montréal a été très formatrice et m’a apporté une belle ouverture d’esprit et surtout de la curiosité pour la découverte de nombreuses disciplines thérapeutiques et d’autres cultures.
Au Québec , prendre soin de son corps de manière régulière est ancrée dans la culture, de sorte que la clientèle est vaste et très hétéroclite ! J’ai massé pendant ma première formation en massage Suédois des maçons, des sportifs, des étudiants et des hommes et femmes d’affaire, qui tous avaient conscience de l’importance de la prévention et de l’entretien régulier de leur forme et de leur bien-être.

Après 5 ans de vie à Montréal il était temps pour moi de rentrer en Europe pour explorer d’autres domaines de formation.
C’est ainsi que j’ai bifurqué vers l’ostéopathie animale, par passion pour les animaux depuis la petite enfance.
Sur un programme de 4 ans prévu à Clermont Ferrand pour ce diplôme d’ostéopathie animale j’ai énormément appris sur le soin , la santé animale mais aussi sur moi , afin de réussir à me faire confiance et à combiner les compétences et le ressenti intuitif.
Cependant ces années en France métropolitaine ont été difficiles moralement, car le mal du pays se faisait de plus en plus sentir et il était de plus en plus évident que ma place n’était plus là-bas.
J’ai donc interrompu mon programme en troisième année pour décider de rentrer m’installer en Guyane à mon compte . Je continue évidement à me former aussi bien en massage bien-être et détente dans plusieurs disciplines, auprès d’autres thérapeutes , qu’en ostéopathie animale par des formations théoriques. La meilleure formation selon moi, une fois que l’on possède des bases théoriques solides et un certain nombre d’heures de pratique encadrée, reste l’apprentissage sur le terrain, et de poser des questions à des experts ! Je suis toujours ravie de pouvoir collaborer et échanger avec des collègues. De beaux projets naissent également par ces échanges !

SHOUT OUTS : Qu’est-ce qui te touche le plus dans ton métier ?

Clémence : Une des grandes satisfactions dans mes deux activités est de constater un résultat relativement rapide et une amélioration chez mes clients de leur qualité de vie . Des douleurs chroniques peuvent être très handicapantes au quotidien , de même que l’impact du stress sur l’ensemble du corps et la vitalité. Savoir que l’on a aidé untel ou unetelle , ou un animal, à mieux profiter de ses activités quotidiennes ou à être plus confortable, à mieux vivre sa grossesse par exemple pour les femmes enceintes, à être plus productif dans sa journée pour les personnes actives, est la plus belle récompense.
Au delà de ça, je prend un réel plaisir au contact et aux échanges que j’ai la chance de partager chaque jour avec des personnes souvent très enrichissantes ! J’apprends énormément de ma clientèle sur le plan humain et spirituel.
Je travaille aussi avec des animaux touchants et reconnaissants du bien-être que les soins leur procurent. Voir galoper un animal qui boitait quelques temps avant est un grand plaisir ! Ou simplement se faire accueillir en fête par un chien auparavant craintif est un petit bonbon dans ma journée !

SHOUT OUTS: Comment est accueillie ta profession en Guyane ?

Clémence : Dans les deux cas plutôt bien , j’ai l’impression que les mentalités évoluent beaucoup en peu de temps sur l’importance des soins physiques et sur le fait de consacrer du temps régulièrement à son bien-être ou celui de son entourage , plutôt que d’attendre de devoir soigner des pathologies qui auraient peut être pu être évitées ! Une bonne alimentation, une bonne hydratation, une activité sportive régulière et l’utilisation de produits naturels et de compléments au besoin est déjà une très bonne base pour rester en santé, et lorsque l’envie ou le besoin s’en fait sentir le massage est un partenaire santé intéressant et sain. Certains de mes clients actuels m’appellent en cas de douleur ou de tension pour des soins ponctuels, d’autres apprécient un suivi hebdomadaire pour un travail d’équipe sur leur forme physique.
À coté de cela, plusieurs projets sont en cours en Guyane par des rassemblements de thérapeutes de multiples disciplines, pour améliorer la qualité d’information, de soins, pour la clientèle de Guyane.
Je garde donc le sourire en sachant que dans l’ensemble les professions du bien-être prennent de l’ampleur en Guyane et que le public sera de mieux en mieux informé avec le temps sur ce qui existe dans le département pour mieux choisir leur soin en fonction de leur besoin .

SHOUT OUTS : Quels sont tes plus gros challenges à l’heure actuelle ?

Clémence : Actuellement, comme toute personne qui se lance à son compte, mon premier défi est de faire connaître mon activité et d’offrir la meilleure qualité de soins à ma clientèle ! Pour cela, outre les compétences que je développe constamment, je propose des massages à domicile pour permettre de recevoir un soin en tout confort chez soi, mais je veille également à n’utiliser que des produits d’excellence et naturels , avec le choix entre des huiles végétales et essentielles ou des produits naturels à base d’aloe vera stabilisé.

Je souhaite également m’impliquer de plus en plus dans les projets culturels et de santé en Guyane.

L’amélioration des conditions de vie des animaux domestiques en Guyane me tient également à cœur et c’est un aspect auquel je souhaite consacrer plus de temps et d’énergie.

Pour ne rien cacher mon premier challenge est de trouver du temps pour tous ces projets en simultané !

SHOUT OUTS : Un rêve fou ? Une ambition que tu aimerais concrétiser ?

Clémence : Aucun rêve n’est trop fou à mon sens …

Je souhaite pouvoir assez rapidement voyager pour pouvoir me former autour du monde en massage , rajouter des compétences à mon panel tout en profitant de l’enrichissement personnel du voyage !

Je rêve du jour où des centres de santé proposeront un choix de différentes disciplines aux personnes qui souhaitent améliorer leur santé.
Et pourquoi pas des formations sur des produits naturels, de la cuisine savoureuse et saine, et tout un choix de manières de se maintenir en santé en respectant l’environnement et le travail artisanal ? Et je ne suis pas seule à poursuivre cet objectif donc c’est très motivant !

Je rêve aussi et surtout du jour où des disciplines comme le massage Suédois, mais aussi le shiatsu, le massage californien, la médecine chinoise et bien d’autres disciplines de soin physique et somatique seront reconnus en France et appréciés à leur juste valeur thérapeutique.

N’attendez plus ! Contactez Clémence pour un instant bien-être ; toutes les infos sur sa page pro https://www.facebook.com/clemencemassage/  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s